Entreprendre à l'étranger : quid de l'aspect juridique?

Entreprendre à l'étranger : quid de l'aspect juridique?

Hong Kong est une des portes d’entrée pour faire des affaires en Asie et conquérir de nouveau marché. Pour étendre ses activités dans cette région, créer une entreprise offshore s’impose.

Les avantages de créer une société à Hong Kong

Cette juridiction présente une économie libérale et ultra-capitaliste. Les changes n’y sont pas contrôlés. Il est possible d’y investir librement ses capitaux. De plus, ce territoire permet d’accéder au marché chinois.

La facturation, le transfert et la réception d’argent pour les transactions en Asie peuvent s’effectuer via l’entreprise à Hong Kong. Cette dernière doit avoir de préférence un compte bancaire multi-devises.

La crédibilité de la société n’est pas remise en question à Hong Kong. En effet, ce n’est pas un paradis fiscal.

Pour l’ouverture, résider ou avoir une adresse de bureau à Hong Kong n’est pas indispensable. Il suffit de collaborer avec une agence de domiciliation pour avoir ce genre d’information, qui sert souvent de siège social pour l’enregistrement.

Le processus d’enregistrement à distance prend 5 jours ouvrables environ à condition d’avoir un dossier complet.

La gestion de l’entreprise peut s’effectuer à distance depuis le pays de résidence de l’entrepreneur. Ce dernier a la possibilité d’engager, via une agence, une secrétaire  pour s’occuper des affaires sur place.

Un autre atout de la création de société à Hong Kong est la simplification de la taxation. Le taux d’imposition sur les bénéfices est de 16,5%. Pour l’entreprise offshore, il n’y a pas de double imposition. En effet, aucun prélèvement fiscal (sur les dividendes et bénéfices) n’a lieu lorsque la société ne génère pas de revenus à Hong Kong ou si l’entreprise n’y réalise pas ses activités.

Entreprendre à l'étranger : quid de l'aspect juridique?

Bon à savoir sur la création et gestion d’entreprise à Hong Kong

Une redevance et une taxe sont à prévoir pour obtenir le certificat d’enregistrement ne coûte pas les yeux de la tête. Aussi, il ne faut pas oublier que des frais d’avocat peuvent être demandés pour tout verrouiller.

Le capital social minimum exigé est de 10 000 HKD pour une entreprise.

La présence à Hong Kong du fondateur de la société est requise lors de l’enregistrement ce qui peut compliquer la procédure. Cependant, elle peut être contournée en collaborant avec une agence d’aide à la création d’entreprise.

Pour une entreprise hongkongaise, le statut juridique privilégié est souvent la société à responsabilité limitée. Cependant, la société peut être de type : succursale ou bureau de représentation.

Les activités propices à l’investissement à Hong Kong sont l’e-commerce, le commerce international et l’import-export.

La tenue d’une comptabilité est obligation à ne pas négliger une fois la société en activité.

Comments are closed.